mardi 25 septembre 2018

Prise de poids: trucs pour se sentir jolie et relativiser

Bonjour,


J'ai pris 21Kg pendant ma grossesse en 2014. En mars 2017, j'ai réussi à revenir à mon poids d'avant. J'y suis restée quelques semaine puis j'ai regrossi. Aujourd'hui, j'ai 8 Kg de plus que mon poids "normal" d'avant ma grossesse. Je ne vais pas rentrer ici dans le détail du pourquoi/comment.


Qu'est-ce qui est intéressant dans cette expérience de surpoids? (Je précise qu'aujourd'hui je suis à deux doigt de l'obésité) Je parle ici de mes normes pour mon corps, et chacun peut transposer ça à ses normes à lui. Je ne juge personne, je parle uniquement de mon ressenti et de l'importance de l'acceptation pour avancer.

1/ Des trucs tout bête pour être mieux dans ses baskettes:

-> Acheter des soutiens gorge à sa taille
Ça parait idiot mais refusant d'avoir grossi, je continuais de porter mes soutiens gorges d'avant grossesse. Je voyais bien que ça n'allait plus mais je refusais d'investir et je ne savais de toute façon pas quelle taille prendre.Mais un soutien gorge trop petit fait une poitrine moche, ça déborde de partout et comme ça n'est pas adapté, on a mal au dos.

Allez dans une boutique de sous-vêtements et demandez à la vendeuse de vous aider pour la taille: elle mesurera votre tour de poitrine. Perso, j'ai pris 2 tailles (passée de B à D) . Sur le coup ça m'a fait un choc, j'ai demandé trois fois à la vendeuse s'il n'y avait pas erreur. Mais je peux vous dire que mon mal de dos a disparu et visuellement je parais plus fine (la poitrine étant bien maintenue ça fait une démarcation avec le ventre et la taille plus marquée)

->Acheter des vêtements à sa taille
Là encore, je m'obstinais à vouloir rentrer dans mes jeans et refusais d'acheter plus grand de peur de me conforter dans ma nouvelle taille.
Mais là encore, dans un jean ou un chemisier à la bonne taille, on est moins serrée, moins boudinée et on a l'air visuellement moins grosse. En plus on est plus confortable et donc plus à l'aise.

En niant la réalité on se fait mal à chaque fois qu'on passe devant la glace. Si on accepte le fait que l'on a grossi, que l'on ne rentre plus dans ses vêtements d'avant et que la manière dont on s'habillait ne nous va plus... on se donne la possibilité de trouver des vêtements dans lesquels on se sentira bien et jolie.  Une fois mieux dans ses baskettes, il sera plus facile de se motiver pour se sortir de ce surpoids (je reprends le sport vendredi).

2/ Revoir ses critères de beauté:

Une fois plus à l'aise dans mes vêtements et réussissant quand même à me trouver jolie dans le miroir, j'ai pu réfléchir à comment j'en étais arrivée là. Oui avant je niais la réalité.
J'ai aussi pu réfléchir à mon objectif: finalement mon poids "normal" d'avant grossesse dans lequel je me trouvais, à l'époque, grosse sera parfait: je n'ai pas besoin d'entrer dans du 36 pour me sentir jolie puisque dans du 44 j'arrive à me sentir jolie.

Bizarrement (ou pas), ce qui reste le plus difficile n'est pas l'image que je renvoie, ni la taille de mes pantalons, mais le chiffre sur la balance. Celui-là je ne peux pas l'accepter car c'est en dehors de mes "normes" (n'ayant jamais été aussi grosse avant la grossesse). C'est dur à encaisser mais en même temps, ça me donne envie de me battre et de tout faire pour retrouver mon poids avant grossesse. Et plus qu'une question de poids, je veux retrouver un corps fonctionnel et dynamique.


Je ne sais pas si cet article vous intéressera. Pour moi ce qui est intéressant c'est le fait qu'on se construit avec une échelle de norme (la mienne pour mon corps était : 36=maigre, 38= bien, 40=un peu forte, 42=ronde...) et qu'en étant complètement sortie de  mon échelle j'ai du faire un petit bout de chemin pour l'accepter et me remettre en capacité de rebondir.

Si cet article vous inspire, vous parle, n'hésitez pas à commenter...
A bientôt,
Manon

Aucun commentaire:

Publier un commentaire